Le Yoga et les Maladies Cardiovasculaires
Donnez votre note

Effets du Yoga sur les Indices anthropométriques et physiologiques des Maladies Cardiovasculaires

Une étude récente réalisé par le docteur Innes a mené un examen systématique sur les publications qui concernent les effets du yoga sur les indices anthropométriques spécifiques (mesure des particularités dimensionnelles d’un homme) et physiologiques des maladies cardiovasculaires.

Cette vaste étude a souligné la nécessité des mesures de prévention primaire efficaces ciblant les facteurs de risque communs.

Parmi ces facteurs de risque, on distingue ceux qui sont associés au syndrome d’insulino-résistance ou au syndrome métabolique (IRS) qui est une combinaison de troubles métaboliques qui augmentent le risque de développer une maladie cardiovasculaire et dont les principales caractéristiques comprennent la résistance à l’insuline, la dyslipidémie athérogène (anomalies lipidiques), l’intolérance au glucose, l’hypertension artérielle et l’adiposité viscérale ou familièrement « la graisse du ventre ».

En plus des troubles métaboliques, il existe des facteurs psychosociaux qui jouent un rôle très important dans le développement des IRS et des maladies cardiovasculaires.

Chacun d’entre nous a déjà rencontré au cours de sa vie une personne ayant une personnalité de « type A », c’est-à-dire une personne qui a des traits de caractère qui entrainent une réaction élevée vis-à-vis du stress environnant.

De manière générale, les facteurs psychosociaux sont ceux qui touchent une personne à la fois ayant des problèmes sociaux et psychologiques car il y a en effet une forte corrélation entre ces facteurs et les maladies cardiovasculaires.

En outre, c’est à cause de ces facteurs que les thérapies corps-esprit comme le yoga peuvent avoir un potentiel considérable en ce qui concerne la prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires.

Le Yoga permet de soigner les Maladies Cardiovasculaires

Le yoga est une ancienne discipline de corps et d’esprit qui a été largement utilisé en Inde pour le traitement des cas d’insulino-résistance chroniques.

Le yoga a vu le jour en Inde il y a 4000 ans et durant les dernières décennies sa pratique a connu une hausse de popularité dans les pays occidentaux industrialisés.

Les formes les plus couramment pratiquées sont le Hatha (ou énergique) yoga, le Raja (ou classique) yoga et le Mantra yoga.

Ce dernier met l’accent sur l’utilisation de sons et de chants spécifiques dans le but de parvenir à la transformation mentale et spirituelle.

Cependant, le Hatha et le Raja yoga sont axés sur des postures spécifiques (asanas), le contrôle de la respiration (pranayama), la concentration et la méditation.

En outre, dans le monde occidental, le Hatha yoga est le plus couramment pratiqué.

Les avantages du yoga sont nombreux et profonds.

Il est pratiqué pour atténuer le stress, améliorer l’état de santé et développer la condition physique et ce qui le rend si attrayant est le fait qu’il ne suscite pas beaucoup d’efforts, qu’il n’ait pas d’effets secondaires importants alors que ses bienfaits sur le mode de vie sont importants.

Ainsi, le yoga est sans risque, facile à apprendre et même les personnes âgées ou handicapées peuvent le pratiquer.

Il existe aujourd’hui de plus en plus de preuves qui soutiennent que le yoga peut réduire les facteurs de risque liés aux IRS pour les maladies cardiovasculaires et qu’il peut réellement améliorer le pronostic des personnes souffrant de maladies cardiovasculaires.

Toutefois, l’examen systématique pour appuyer cette preuve n’a pas été établi.

L’étude menée par le docteur Innes examine de façon critique les publications scientifiques sur les effets du yoga sur les indices IRS des risques cardiovasculaires.

Cet article explique la méthode employée lors de cet examen, ses résultats importants et la conclusion révélatrice.

La méthodologie

La première étape consistait à établir un examen systématique des preuves qui s’accumulaient.

Une recherche approfondie des publications médicales a été menée, en focalisant sur les articles en langue anglaise publiés après 1970 et sur des études originales évaluant spécifiquement les effets du yoga sur les maladies cardiovasculaires.

Ces études originales ont permis d’avoir des données de résultats et ont évalué les effets de l’intervention du yoga sur les points suivants:

1. Les mesures l’insulinorésistance 2.Les profils lipidiques

3.Le perte de poids et la composition corporelle

4.La pression artérielle et le stress oxydatif

5.Le marqueurs d’activation sympathique et l’activité cardiovagale

Des essais contrôlés randomisés (ECR), qui répondaient aux critères spécifiques, ont été inclus.

En outre, un ECR est un type d’expérience scientifique qui implique l’attribution aléatoire des traitements différents aux sujets.

E-book PDF Yoga pour débutants