Le massage-yoga thaïlandais ou massage thaïest un art de vivre qui provient de l’Inde. Il s’est répandu dans tout le pays dans un court laps de temps et a même atteint les pays voisins, en particulier la Thaïlande. On dit même que Jivaka Kumar Bhaccha a introduit cette méthode sacrée d’étirement du corps et de massage profond il y a plus de 2 500 ans.

En effet, le massage thaïlandais a été considéré depuis des siècles comme une bonne méthode de réadaptation physique qu’on pratiquait en même temps que la médecine thaïlandaise. En outre, le massage thaïlandais a plusieurs autres appellations telles que le massage traditionnel thaï, le massage antique thaï ou bien le travail corporel traditionnel thaï.

Par ailleurs, le massage thaï est très différent des autres types de massage qui existent dans le monde. Vous pouvez en effet le pratiquer à  la maison. De plus, il est considéré comme un moyen de relaxation dans certains séminaires-retraite qui n’hésitent pas à  le mettre dans leur programme.

Le massage thaï s’effectue généralement sur un tapis matelassé en positon couchée et avec les vêtements. Vous n’aurez donc pas besoin d’appliquer sur votre corps de l’huile de massage.

Assurez-vous uniquement de porter des vêtements confortables. C’est comme-ci vous faisiez du yoga mais avec l’aide d’un thérapeute qui utilise ses pieds, ses jambes, ses genoux ou ses mains pour masser votre corps et le mettre dans certaines postions. Une séance de massage-yoga thaïlandais dure généralement entre 60 minutes et 2 heures.

Le massage thaï à  plusieurs bienfaits. Il est en effet un bon moyen de relaxation physique et psychique. Il améliore également votre condition physique et rend votre corps plus souple, plus dynamique et plus résistant à  l’effort.

Il vous aide en outre à  retrouver un état de bien-être. Mais cette activité est proscrite aux personnes fragiles ou ayant des maladies cutanées, des problèmes cardiaques ou une fracture récente. Soyez donc un mordu de la santé et découvrez les bienfaits du massage thaï sur votre corps.