Il existe 31 nerfs rachidiens qui sont reliés à  la moelle épinière et qui contrôlent chacun de nos gestes. Le stress, par exemple, engendre que les nerfs s’entassent comme sous une espèce de manteau d’hiver sous lequel ils se protègent de tout ce qu’on leur fait subir. Ainsi le stress cause des problèmes de sommeil, les courbures du dos, les tensions sur nos visages et dans notre langage corporel et toutes ces choses ne sont qu’une infime partie de ce qui est à  l’origine de la tension créée dans nos nerfs spinaux et qui les amènent à  mettre leurs « manteaux d’hiver ». Lorsque cela se produit, on n’est plus en mesure d’effectuer les tâches qu’on doit accomplir le lendemain et qu’on pourrait assumer si on n’avait pas tellement de tension. D’ailleurs, je crois que c’est la raison pour laquelle on devient maladroit, distrait, fatigué, émotionnel, impatient et la liste est encore longue.

Alors, qu’est ce qu’on fait? Lorsque le froid hivernal se transforme en chaleur printanière, on accroche nos vestes jusqu’à  l’année suivante, n’est-ce pas? Si on a la chance, on peut même vivre dans un environnement où les manteaux d’hiver ne sont jamais portés. Par ailleurs, il y a des millions des personnes qui ne croient pas au yoga tout comme il y’en a des millions qui y éprouvent du plaisir mais je ne saurais dire le pourcentage de yogis qui le comprennent vraiment. Je pense moins de la moitié et peut-être seulement 20% mais le yoga est une nouvelle tendance en fitness et l’habileté qui est requise pour le pratiquer est bien au-delà  ce que la plupart des gens imaginent.

Le yoga est un des moyens qui vous permet de vivre sans jamais porter votre « manteau d’hiver ». Incroyable, simple mais renforçant. Le pâtissier met tout son amour dans chaque plat qu’il crée et le soudeur plombe chaque fissure avec précision, de même le vrai yogi peut sentir chaque fibre musculaire travaillant intensément, il sent chaque souffle circuler dans ses organes internes, il peut littéralement faire arriver un souffle chaud à  un orteil froid pour le réchauffer. C’est incroyable mais c’est ce dont le yoga est réellement capable. En fait, je n’ai jamais pensé, plutôt, j’ai même ri (ce jour-là ) à  l’idée que je pouvais soulager ma douleur au bas du dos par la respiration, j’étais novice en yoga, je ne comprenais pas ce qu’était « la respiration par la gorge» et je pense que j’entendrai toujours « la respiration au son de l’océan ». C’est simple mais, la première fois, il est difficile de comprendre ce qu’une personne veut dire par là , maintenant, je l’utilise dans mon quotidien et même en voiture dans la circulation ou en retournant à  la voiture, quand il fait froid, après la séance de yoga.

La respiration, qui est quelque chose que nous faisons inconsciemment à  chaque seconde, peut être le moyen le plus salutaire pour nos vies. En effet, on a toujours su qu’on avait besoin de respirer pour vivre et c’est quand on cesse de considérer notre respiration comme un moyen inconscient et qu’on commence à  se concentrer dessus qu’on réalise à  quel point elle peut nous être bénéfique. On peut la contrôler et l’utiliser pour faire arriver l’oxygène aux cellules qui ont besoin d’ôter leurs « manteaux d’hiver ». Ainsi, c’est l’un des moyens avec lequel nous pouvons commencer à  dégrafer le « manteau d’hiver ». Il s’agit là  de la respiration et plus spécifiquement de respirer dans un but utile. En outre, certains disent que si on arrive à  s’asseoir et à  faire attention à  notre respiration pendant cinq minutes par jour, cela sera bénéfique pour notre santé, d’autres parlent de 10 minutes, certains d’une durée de 20 minutes mais moi, je dis que si vous pouvez au moins vous rappeler de respirer consciemment quand vous êtes stressé, alors vous vous êtes déjà  protégé de l’excès de stress, vous avez même écouté votre corps quand il en avez le plus besoin et avant qu’il ne puisse mettre son « manteau d’hiver » et se protéger. Si vous parvenez tout simplement à  respirer consciemment et attentivement (par exemple en inspirant lentement pendant cinq secondes, en retenant votre souffle le même laps de temps et enfin en expirant de la même façon et toujours pour la même durée, c’est ce que je fais d’habitude) sans aucune raison particulière autre que la santé, alors vous en faites déjà  assez.

L’autre façon est d’effectuer les positions (Asanas) car chaque posture permet de se détendre, de régénérer une partie différente du corps, de relâcher la pression et de faire circuler l’oxygène dans le corps qui, en substance, permet de se débarrasser des toxines. Le dernier moyen d’enlever le manteau d’hiver est de nourrir votre corps avec une alimentation saine. Par ailleurs, en faisant les exercices de respiration et en effectuant les postures de yoga, on permet à  notre corps de retrouver son état naturel, c’est pourquoi une alimentation saine et naturelle est fortement recommandée car si on veut que notre corps soit naturel alors il faut tout simplement manger des aliments naturels.

L’autre idée à  laquelle j’ai pensé pendant un certain temps est le concept de lutte ou de fuite. C’est quand notre corps se met en avant et qu’il nous sauve la vie. Ainsi, l’adrénaline prend le dessus et toute la chimie de notre corps change afin de s’adapter aux menaces éventuelles telles que les blessures. De plus, si notre esprit et notre corps peuvent prendre la décision de modifier leur état d’être afin de se protéger lors d’une menace de quelques secondes, alors pourquoi ne peut-on pas décider de prendre soin de notre corps? On a tout le temps de prendre cette décision mais on ne le fait jamais et on l’a remet toujours au lendemain, au mois prochain ou au jour de l’an. Et si quelqu’un faisait irruption dans notre maison et au lieu que notre esprit ne passe au mode lutte ou fuite, il dirait: « non, je suis fatigué, je préfère aller en mode veille. Peut-être que la semaine prochaine je te donnerai les capacités surhumaines de t’enfuir à  l’extérieur de la maison où c’est plus sûr. » Notre corps ne nous laisserait jamais tomber de cette façon et nous ne devrions pas le faire non plus.

Enfin, il est temps de retirer le « manteau d’hiver » de sorte que les tâches quotidiennes deviennent plus faciles, que les gens qu’on aime et desquels on prend soin nous considèrent comme des êtres agréables et non pas comme des râleurs, qu’on puisse avoir une meilleure opinion de nous-mêmes et qu’on renforce la discipline, le respect et la confiance dans notre corps et tout ce dont il est capable donc débarrassez-vous du manteau d’hiver!