L’objectif des professeurs de yoga qui se mettent en activités et créent des centres de yoga n’est généralement pas d’en faire un business et de gagner beaucoup d’argent.

Les professeurs de yoga cherchent d’abord à  vivre du yoga.

Cependant, il faut être réaliste. La création d’un studio de yoga nécessite des frais (location de la salle, aménagement, électricité, gaz, eau potable, équipement, etc.) et pour que çà  marche, il faut des élèves.

Pour un professeur débutant qui vient de se lancer, il est important d’établir un plan marketing pour que son projet fonctionne.

Je définis mon offre et je me spécialise

La première chose sur laquelle l’enseignant doit se focaliser est la définition de l’offre.

C’est un paradoxe amusant dans l’entreprise: quand les services que vous offrez sont plus généraux, vous aurez moins de clients en général.

Nous allons illustrer çà  par un exemple.

Supposons que vous possédez un véhicule Peugeot. Maintenant, imaginez que votre Peugeot commence à  faire des vibrations sonores au niveau du moteur et ne semble pas en bon état. Supposons que vous vivez dans une petite ville où il n’y a que deux garagistes : « Eric Réparation Générale Tout Véhicule » et « Ramzy Réparateur Peugeot ».

Vers qui avez-vous plus de chances de vous diriger pour réparer votre voiture ? Evidemment que vous allez dire que vous vous dirigerez vers le garage de Ramzy.

yoga marketing

Le raisonnement est simple. Quand quelqu’un est spécialiste de quelque chose, il est raisonnable de penser qu’il est mieux que quelqu’un qui n’en est pas. C’est exactement la façon avec laquelle les potentiels élèves de yoga pensent. Si vous vous spécialisez dans un style de yoga dont ils ont besoin, vous serez leur premier choix.

J’analyse les profils de mes clients

Il faudrait être attentif au profil des élèves de yoga qui fréquentent votre studio ou qui viennent au cours d’essai.

Gardez à  l’esprit que 70-80% des étudiants viennent à  votre studio, car le yoga soulage une sorte d’inconfort qu’ils ont dans leur vie. Le yoga leur permet de réduire le stress, aide à  se sentir plus centré dans un monde chaotique, les maintient en forme, réduit la douleur articulaire, rend la grossesse plus confortable, etc.

Certaines personnes sont vraiment proactives, vivent heureuses, mènent une vie équilibrée, et cherchent des niveaux plus élevés de confort personnel et spirituel à  travers la pratique du yoga, mais ceux-ci représentent moins de 20% de la clientèle d’un studio de yoga.

Il faut donc se concentrer sur les 80% qui viennent pour un besoin particulier et analyse leurs attentes.

Je créé des niches

Si vous comptez vous établir dans certains quartiers de Paris par exemple, vous remarquerez vite qu’il y a deux catégories importantes qui seraient intéressées par vos cours : la première regroupe les jeunes femmes enceintes (jeunes familles) et la seconde est composée des personnes âgées (qui ont tendance à  perdre de la flexibilité en fonction de l’âge).

Quel est le type de yoga qui pourrait être adapté à  cette clientèle? La réponse est simple : Le Yoga prénatal pour les futures mamans et le yoga doux pour les seniors.

Il ne reste qu’à  créer des cours qui s’adressent à  ces personnes. Ainsi la cible marketing est définie et la publicité peut les atteindre.

Je fais de la promotion pour mes activités cibles

La publicité peut se faire par divers moyens. Vous pouvez par exemple laisser des cartes dans les commerces de proximité, en particulier les boulangeries et les magasins d’alimentation générale.

Vous pouvez aussi cibler les endroits fréquentés par vos clients potentiels. Par exemple, vous pouvez laisser des cartes avec des cartes proposant 10% de réduction dans les magasins de maternité de votre quartier.

Je rectifie en fonction de mon environnement

Le ciblage de la clientèle n’est pas définitif. Il faut faire un essai et rectifier en fonction de l’évolution de votre environnement.

Si vous ne connaissez pas suffisamment la clientèle cible de votre quartier, vous pouvez par exemple proposer des cours de yoga ashtanga gratuits pendant toute une semaine et voir la fréquentation.

Cela vous donnera plus d’idées et vous permettra de raffiner votre offre.

Si vous voyez que les cours de yoga prénatal marchent bien, vous pouvez prévoir de créer des cours de yoga postnatal. Cela intéressera certainement les futures mamans qui ont assisté à  vos cours de yoga prénatal.

J’assure la pérennité de mon centre

L’idée est de continuer à  proposer des cours généralistes de yoga mais tout en ayant un œil sur la clientèle et de créer des cours spécifiques ciblés pour certains.

Vous obtiendrez plus d’élèves en ciblant une catégorie étroite qu’en essayant d’avoir juste des classes pour tout le monde. Bien sûr, l’idée n’est pas la rentabilité économique mais d’assurer la pérennité de votre centre.