On nous demande de rester motivé, de ne pas laisser tomber, on nous dit qu’en travaillant dur, on peut tout accomplir et personnellement, je crois fermement en chacune de ses affirmations, toutefois, il arrive un moment où trop c’est tout simplement trop tout comme il arrive un moment où le corps devient trop épuisé et ne peut tout simplement pas continuer à  travailler dur.

Cela est peut-être l’excès de travail et non pas le travail dur, d’ailleurs doit y avoir une mince frontière entre les deux. Voilà  donc ce que je veux arriver à  gérer en ce moment. Est-ce quelque chose que vous pouvez comparer à  la charge de travail de quelqu’un d’autre afin d’évaluer votre propre charge de travail ou bien chacun est-il différent? Est-il important de savoir combien quelqu’un d’autre peut supporter? Est-ce une charge que vous pouvez supporter? Avez-vous besoin d’entamer le processus de travail acharné pour pouvoir évaluer si c’est trop ou pas?

Telles sont les questions qui me viennent à  l’esprit tout je viens d’accepter la définition du travail dur. Ce serait bien d’avoir plus d’une série de réponses mais ce n’est pas la responsabilité de la vie de nous éclairer là -dessus et c’est plutôt de notre devoir de sentir les signaux que notre esprit et notre corps nous envoient.

On se doit d’analyser ce qu’on fait maintenant, dans le présent. Avez-vous le temps de faire de l’exercice physique, de bien vous reposer, de méditer, de préparer un repas ou de sourire? Vous sentez-vous épanoui à  la fin de la journée? Regardez-vous l’heure au travail, au lycée et partout ailleurs? Si vous avez le temps de faire de l’exercice, de préparer un savoureux repas fait maison que ce soit le petit-déjeuner (même un bol de céréales), le déjeuner ou le dîner, si vous pouvez facilement jouir du sens de l’humour dans la vie et si vous êtes généralement satisfait de votre vie, alors oui, vous êtes capable d’en supporter davantage.

Toutefois, cet ajout de travail doit être fait en petites quantités pour que votre corps et votre esprit puissent s’adapter à  cette nouvelle routine. Parfois, la rupture d’une routine typique peut être enrichissante. Si vous avez toujours rêvé de prendre un cours de danse, pourquoi ne pas trouver un atelier qui vous permette d’assister à  quelques-uns de ses cours? Peut-être que vous aimeriez avoir un salaire supplémentaire alors pourquoi ne pas lire sur les entreprise ou vous renseigner sur ce que vous devez faire pour lancer votre propre entreprise à  domicile? Si vous êtes à  l’aise là  où vous êtes, alors il y a de la place pour en faire davantage.

Lorsque vous vous sentez à  l’aise pendant trop longtemps, la vie devient banale et vous arrivez à  ce point auquel nous avons tous été confrontés à  un moment ou un autre de notre vie, c’est le moment où vous arrêtez d’avoir une vision d’ensemble de la situation et de la réalité des choses et cette réalité est que votre vie s’est installée dans la routine. Cette même routine qui vous fait oublier les buts que vous vouliez atteindre ou les aventures que vous avez toujours envie d’essayer. Alors, c’est peut-être à  ce moment-là  que vous devez bousculer votre quotidien et y ajouter quelque chose.

Et rappelez-vous que vous n’entameriez pas une séance de yoga par la posture du pont car vous auriez besoin d’abord de vous échauffer pour l’effectuer tout comme vous ne plongeriez pas directement dans un bain chaud car vous verriez avant la température de l’eau. C’est également le cas quand on veut rompre la routine … Vous devez vous y échauffer lentement en sachant que c’est bien d’avoir un peu plus de charge à  supporter que vous ne pouvez généralement gérer, de travailler un peu plus dur pour tirer plus profit de votre vie. Donc, restez motivé, travaillez dur mais n’exagérez pas. Si vous ne pouvez pas gérer les choses telles qu’elles sont dans le présent, voyez ce que vous pouvez faire pour changer votre routine à  votre avantage.