Qu’est ce que le Nadi ?

Nadi est un terme sanskrit qui peut être traduit par « tube », « conduit », « canal » ou « flux ». Les Nadis sont les canaux par lesquels les énergies du corps subtil circulent, à  savoir l’énergie vitale appelée « prana ».

Ils sont étroitement liés au système nerveux et découlent des chakras avec lesquels ils sont en étroite corrélation.

Ayurveda parle de soixante-douze mille Nadis et le Tantra Yoga identifie 14 principaux nerfs dont chacun est lié aux organes traditionnels du corps.

Trois d’entre eux sont considérés comme les plus importants et sont les suivants:

Le Nadi Ida

Ida est un mot sanskrit qui signifie «confort», il commence et se termine à  la gauche de la Susumna, se terminant par la narine gauche, mais il est également relié au testicule gauche chez les hommes.

De plus, le Nadi Ida représente l’énergie féminine ayant un effet de refroidissement, il est introverti et est associé au côté droit du cerveau et au côté gauche du corps.

En outre, il est aussi appelé le « Chandra » ou « lune » Nadi car il est associé à  l’énergie lunaire. Ainsi, le Nadi Ida contrôle tous les processus mentaux, porte l’énergie pranique et nourrit et purifie le corps et l’esprit.

Le Nadi Pingala

Pingala est un mot sanskrit qui signifie «tanné» ou «bronzé». Il commence et se termine à  la droite de la Susumna et s’écoule à  partir du testicule droit chez les hommes et se termine dans la narine droite.

Le Nadi Pingala représente l’énergie masculine, il a une température de réchauffement, il procure la vitalité, la force physique et le bon fonctionnement du corps.

De plus, il régit le côté droit du corps et le côté gauche du cerveau et est aussi appelé le « Suria » ou « soleil » Nadi car il est lié à  l’énergie solaire. Enfin, il contrôle tous les processus vitaux et est extraverti.

Le Nadi Susumnâ

C’est le système nerveux central (la moelle épinière) et signifie « conduit de pénétration ». C’est aussi le «Sattva», le rythme au-delà  de la dualité.

Le Nadi Susumna relie le chakra de la base au chakra couronne.

Quelle est la Relation entreLes Nadis Ida, Pingala et Susumnâ

Le mouvement de Susumna indique le flux des « Pranas » (l’air vital) à  travers les Nadis Ida et Pingala à  la base de la colonne vertébrale où se trouve enroulé Kundalini.

La Shakti Kundalini se réveillera et éveillera Susumna dynamisant ainsi les sept chakras.

Du chakra Muladhara, Ida et Pingala s’alternent à  chaque chakra jusqu’à  ce qu’ils atteignent le chakra Ajna où ils convergent encore avec Susumna.

Dans le chakra Ajna, la rencontre des trois principaux Nadis est appelée Mukta Triveni (Mukta: «libéré»). S’écoulant au-delà  de chakra Ajna, les Nadis Ida et Pingala se terminent dans la narine gauche et celle droite respectivement.

Une fois la Shakti Kundalini est montée à  travers Sushumna jusqu’à  Sahasrara, qui le plus grand centre psychique du sommet de la tête, il inverse son cours et retourne se reposer, à  nouveau, dans le centre de la base.

Par ailleurs, le Nadi Susumna reste généralement inactif lorsque les autres Nadis circulent fortement et il n’est activé que lorsque le souffle arrive par les deux narines à  la fois. Il fonctionne de manière automatique à  l’aube et au crépuscule en calmant le système et en facilitant la méditation.

Il est dit que lorsque le Nadi Susumna devient actif, le yogi devient invisible au monde et c’est alors que le travail réel du yogi commence.

Les Nadis Ida et Pingala sont stimulés par des pratiques différentes, y compris le Pranayama qui implique une respiration alternée par les narines gauche et droite, stimulant ainsi les côtés gauche et droit du cerveau.

On dit aussi que ces Nadis ont une fonction extrasensorielle jouant ainsi un rôle dans les réactions empathiques et instinctives. Ils sont aussi étroitement associés à  la gauche et à  droite le cordon sympathique qui est associée à  la croissance et au réchauffement du système.

En outre, les Nadis Ida et Pingala indiquent respectivement l’heure, le passé et l’avenir tandis que le Nadi Susumna est le destructeur du temps qui représente le moment présent et qui est intemporel.

Ces trois nerfs sont directement liés aux trois « gounas » qui sont les qualités qui se manifestent dans toutes les parties du monde physique: « tamas » qui signifie inertie, « rajas » qui signifie activité et « Sattva » qui signifie rythme. Chaque personne manifeste les deux premiers gounas dans une certaine mesure.

Le développement de Sattva, qui est également défini comme la tranquillité, nécessite un équilibre entre « Rajas » et « Tamas » en un seul élément.

tapis yoga haut de gamme

Tapis de yoga Haut de gamme

Cet article doit faire l’objet d’une relecture et mise à jour prochaine. Afin de contribuer à sa rédaction, cliquez ici.